La question des mobilités représente un enjeu fondamental pour le développement du territoire. Le logiciel utilisé par l’actuelle majorité, pensé à l’échelle de Rennes et du Pays de Rennes, a atteint ses limites. Il est essentiel d’intégrer plus largement les territoires de la Métropole lorsque l’on sait que plus de la moitié des déplacements se font en dehors de Rennes et ce, en passant d’une logique concentrique à une logique en damier avec des jonctions déconcentrées pour révolutionner l’offre de mobilité. Cela nécessite un véritable Plan Marshall optimisant la complémentarité des modes de transport, développant les transports en commun et le vélo et encourageant une évolution des comportements. C’est une urgence car Rennes et ses alentours sont de plus en plus paralysés.

Le plan mobilité d’un montant d’un milliard d’euros sur 10 ans comporte plusieurs projets structurants.

A voir ici :