Expression politique de RM2 dans le magazine Rennes Métropole Magazine – Juin-juillet 2019

Depuis le 1er janvier 2015, Rennes Métropole a acquis le statut de métropole. Cette transformation correspond à une évolution institutionnelle majeure de notre collectivité se traduisant par l’extension de ses compétences comme l’eau, l’assainissement, la voirie ou l’urbanisme, qui étaient auparavant à la charge des communes ou du département.

Cette nouvelle attribution des compétences entre les collectivités locales a profondément rebattu les cartes dans la répartition des pouvoirs entre les exécutifs locaux. Sans remettre en cause le nécessaire développement des intercommunalités, qui permet une bonne cohérence de nos grandes politiques publiques, la question du rapport à la proximité se pose. De la même sorte, nous devons davantage porter concrètement une ambition métropolitaine avec un meilleur équilibre dans les décisions politiques de Rennes Métropole entre la ville de Rennes, dont de nombreux services ont été mutualisés avec Rennes Métropole, et les 42 autres communes.

La fonction du maire est clairement identifiée. Il est un maillon essentiel de l’action publique locale. Nous devons être attentifs à ce que les différents transferts de compétences vers Rennes Métropole n’amputent pas progressivement son rôle. Celui-ci doit rester l’interlocuteur privilégié pour répondre au mieux à l’attente de proximité des habitants et lutter contre une société de l’éloignement. Avec la création des métropoles, le lien démocratique local ne coïncide plus véritablement avec la répartition des compétences. Les concitoyens ne sont pas en mesure d’élire directement ceux qui décident d’une part importante de leur quotidien : la mobilité, les déchets, l’habitat ou l’urbanisme,… Le lien démocratique établi au sein de Rennes Métropole doit à tout prix instituer un lien civique pour que les habitants soient équitablement impliqués dans les politiques métropolitaines, comme ils l’ont toujours été, et le sont encore, dans celles de leurs communes.

Avec un mode de gouvernance renouvelée, faisons de l’élargissement des compétences de Rennes Métropole une opportunité pour la rendre plus cohérente et plus proche de ses habitants. Cela nécessite d’assurer un équilibre plus juste, dans la représentation des communes au sein des instances métropolitaines et dans la répartition géographique de l’offre de services et des aménagements métropolitains, entre la ville centre et les communes plus périphériques.

> RM², le groupe Rennes Métropole en Mouvement