La Commission Nationale du Débat Public met en relief une concertation trop tardive

Construit entre les années 1960 et 1968, à proximité immédiate des quartiers de Villejean et de Beauregard, l’incinérateur de déchets ménagers va subir d’important travaux de rénovation et de restructuration dans les prochaines années pour un montant estimé à 90,2 M€ HT. La localisation de cet incinérateur et son impact environnemental sur les riverains suscitent de nombreuses interrogations. Dans le cadre de cette restructuration, une étude d’impact est réalisée avec une phase de concertation pour laquelle la Commission Nationale du Débat Public a été saisie. À l’issue de la concertation organisée par Rennes Métropole, les garants de cette commission pointent du doigt une concertation organisée trop tardivement. « Cette concertation n’a pas permis aux habitants de participer concrètement à l’élaboration du projet, alors que les personnes ayant participé à la concertation remettent en cause ou du moins interrogent l’opportunité du projet » indique l’avis des garants. Encore un bel exemple de ce que nous appelons « la concertation à la Rennaise » : les habitants sont trop souvent informés des projets de leur ville mais jamais consultés !