Lors du Conseil de Rennes Métropole du 31 janvier 2019, nous avons débattu autour du projet du plan de déplacements urbains (PDU) 2019-2030. Il s’agit du document cadre qui définira les politiques métropolitaines de déplacements pour les dix prochaines années. Rappelons que sa mise en révision a été engagée en février 2013. Son approbation définitive est programmée pour décembre 2019. Et ce ne sera certainement pas avant 2030 que ce nouveau PDU aura ses premiers impacts sur nos mobilités quotidiennes. Plus de quinze années sépareront le lancement de la révision du PDU et ses premiers effets.

Quinze années, cela peut paraître une éternité !A l’heure où les transformations de nos modes de vie, de communication, de consommation ou de déplacement s’accélèrent, Rennes Métropole doit se réinventer pour mieux répondre aux nombreux défis de ses enjeux démographique, économique et environnemental. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel entre les territoires, Rennes Métropole ne peut plus se réfugier dans les atermoiements, les réflexions interminables ou la multiplication d’obstacles qui lui font prendre chaque jour un peu de retard sur les autres métropoles.

Dans certains cas, les lenteurs liées à des procédures administratives trop lourdes et complexes, peu adaptées à l’évolutivité, peuvent même conduire Rennes Métropole à abandonner certains de ses propres projets. Le renoncement ne peut être une solution acceptable ! De telles occasions manquées nuisent considérablement au crédit qu’accordent les concitoyens aux paroles, aux écrits ou actes des élus. Pour que de telles situations ne se répètent pas, nous devons impérativement nous interroger sur le manque de vélocité de notre métropole ! Toute la chaîne qui va de la compréhension des enjeux à la mise en œuvre des décisions doit être repensée pour se faire dans des délais plus rapides. L’échelle de temps de Rennes Métropole ne doit plus être la décennie.

Notre métropole doit se tenir prête pour faire face à la concurrence des autres territoires pour pouvoir contribuer pleinement au dynamisme des métropoles européennes. Elle doit davantage promouvoir ses nombreux atouts, ses savoirs faires, son identité régionale forte. Elle doit être un facilitateur, un intégrateur, des initiatives de ses entreprises, de ses universités, de ses associations, ou de ses habitants.

Rennes Métropole doit penser et agir en stratège pour construire un service public rénové et réactif, au plus proche des préoccupations de ses habitants, et pour attirer sur notre territoire les facteurs de croissance économique de demain. >

> Expression politique du Groupe Rennes Métropole en Mouvement à Rennes Métropole, dans le Magazine d’Avril 2019.